Les inclassables confits floraux aromatiques !

Enfin les voici en version mini !  Avis aux fins cuisiniers, inspiration garantie !

Version sucrée :

à utiliser comme du miel, pour parfumer une infusion

avec une glace à la vanille

un filet de fleur de thym ou de romarin avec une tarte aux abricots ou aux pêches sortant du four

avec des figues confites au four et une glace à la vanille

un soupçon de basilic, quelques zestes de citron jaune, avec des fraises en dessert.

 Version salée :

Romarin et thym en déglaçage d’une viande, ou à badigeonner en cours de cuisson (poulet, travers de porc, gigot).

avec une tajine d’agneau au citron, pour faire caraméliser la viande

avec un fromage de chèvre frais, et pourquoi pas chaud en brick ?

une tarte fine aux tomates caramélisées dans la gelée de fleur de basilic

La recette à partager : les verrines abricot compoté à la fleur de romarin !

Des arômes méconnus de rose et de litchi… c’est l’étonnante fleur de géranium

en miel sur les crêpes ou les tartines, c’est facile.

en verrines de panacotta à la vanille, miroir de géranium et quelques framboises

en Mont Rose (mélanger la gelée à une crème fraîche montée en chantilly) et zestes de citron vert

en filet sur des pommes au four acidulées ou une tarte fine aux pommes

et aussi (et c’est le fromager qui le dit)… en accompagnement du camembert